L'utilisation de CD154 modifié dans le traitement de l'arthrite rhumatoïde et ses complications thrombotiques

 

Walid Mourad

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : appareil locomoteur et arthrite

Programme Fonds d'innovation Pfizer-FRQS

Concours 2012-2013

Partenaire

Pfizer Canada

L'arthrite rhumatoïde (AR) est une maladie auto-immune qui touche près de 1 % de la population. Elle est caractérisée par une inflammation chronique des articulations entraînant des dommages progressifs et irréversibles. Il a été démontré que l'AR est associée à des problèmes vasculaires tel que la thrombose (formation de caillots de sang obturant des vaisseaux sanguins) et dans la plupart des cas, on note une augmentation de la mortalité chez les patients souffrants de cette maladie et qui est due à des complications vasculaires.

Le CD154 qui est une molécule inflammatoire est impliquée aussi bien dans l'AR que dans les maladies vasculaires. Pendant longtemps, on a considéré le CD40 comme l'unique récepteur de CD154. Cependant, des études récentes incluant les nôtres ont démontré que le CD154 se lie aussi à d'autres récepteurs, membres de la famille des intégrines. Cette liaison semble jouer un rôle dans une grande variété de réponses inflammatoires associées à des maladies inflammatoires chroniques tel que l'AR, d'où l'intérêt porté sur le CD154 comme cible de choix pour des interventions thérapeutiques. Dans cette optique, nous avons généré des nouvelles molécules de CD154 ayant des interactions altérées avec les différents récepteurs.

L'efficacité thérapeutique de ces molécules sera évaluée dans l'AR et dans la thrombose associée, dans des modèles animaux. Les résultats générés vont paver la voie à une nouvelle thérapie dans la prévention et le traitement de cette maladie.