L'impact des hormones sexuelles et la fonction neurovasculaire sur la sante cardiovasculaire des femmes

 

Charlotte Usselman

Université McGill

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2019-2020

Les nerfs et les vaisseaux sanguins jouent chacun un rôle important dans la détermination de la fonction et de la santé du système cardiovasculaire. Des études menées avec des espèces non-humaines ont démontré que ces systèmes sont sous le contrôle des œstrogènes, de la progestérone et / ou de la testostérone (c'est-à-dire des hormones sexuelles). Il est intéressant de noter que les statistiques concernant l'incidence des maladies cardiovasculaires montrent que les personnes qui subissent des changements dans les hormones sexuelles sont susceptibles de subir un changement dans leur niveau de risque de maladie cardiovasculaire. Ensemble, ces résultats corroborent l'idée que les hormones sexuelles jouent un rôle important dans le contrôle des nerfs, des vaisseaux sanguins et de la santé cardiovasculaire.

Cependant, très peu de recherches ont examiné les interactions entre les hormones sexuelles et les nerfs et les vaisseaux sanguins chez l'homme. Cette lacune dans les connaissances a limité notre capacité à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires chez quelque populations spécifique, en particulier chez les femmes. Par conséquent, le but de ce programme de recherche est d'explorer les interactions complexes entre les hormones sexuelles circulantes et les nerfs et les vaisseaux sanguins du corps, car elles déterminent la fonction cardiovasculaire et la santé chez les femmes. Cette ligne de questionnement est conçue pour tester l'hypothèse centrale selon laquelle les hormones sexuelles (œstrogène, progestérone et testostérone) modulent directement la fonction des nerfs et des vaisseaux sanguins, et que des modifications du milieu hormonal entraînent des effets cliniquement significatifs sur la santé du système cardiovasculaire.