Interactions entre processus attentionnels, sensori-moteurs et perceptifs

 

Aarlenne Khan

Université de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2019-2020

Les principaux objectifs de mon programme de recherche sont (1) de comprendre comment le cerveau nous permet de voir et d'interagir avec le monde à travers les mouvements des yeux et des bras et (2) d'utiliser ces connaissances pour développer des programmes d'interventions visant à aider des personnes atteintes de troubles divers. Je propose de réaliser ces objectifs en concentrant ma recherche sur trois sous-objectifs.
Pour interagir avec notre environnement, nous devons traiter l'information visuelle efficacement. Cela peut s'avérer un défi pour les personnes ayant une basse vision, tel que les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l'âge, menant souvent à une réduction de la qualité de vie. Par conséquent, le premier sous-objectif est de comprendre comment nous traitons l'information visuelle et comment nous pouvons améliorer les déficits de traitement chez les personnes présentant des atteintes à la vision.

Nous utilisons des mouvements oculaires, appelés saccades, pour traiter l'information visuelle afin de permettre une perception détaillée via la partie centrale de notre œil. Pour percevoir notre environnement comme étant stable et complet, nous mémorisons et mettons à jour l'information à chaque fixation. Ce processus est appelé mémoire trans-saccadique. Notre deuxième sous-objectif est d'investiguer la mémorisation de l'information visuelle à travers les saccades afin d'en déduire les interactions avec les déficits perceptuels, tel que l'héminégligence.

L'attention, faisant partie intégrante de la vision, est un autre élément essentiel qui nous permet d'interagir avec notre environnement. Nous regardons les objets qui attirent notre attention et, inversement, notre attention est portée vers les objets avec lesquels nous voulons interagir. Les troubles attentionnels et d'action sont au cœur de plusieurs désordres du cerveau et sont nuisibles pour la vie quotidienne des personnes atteintes de ceux-ci. Le troisième sous-objectif est donc d'étudier l'interaction entre l'attention et la planification des mouvements des yeux et des bras.