Innovation inverse: Application de la recherche sur la charge mondiale de morbidité pour optimiser la prestation de chirurgie au Québec

 

Dan Poenaru

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : service de santé

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2019-2020

En tant que chirurgien pédiatrique en pratique depuis 25 ans, j'ai développé une passion pour l'identification et l'amélioration des lacunes existantes dans la qualité des soins chirurgicaux. Je propose l'approche suivante pour pallier à cette problématique.

Lorsqu'un patient souffre d'une condition chirurgicale, plusieurs facteurs contribuent à sa pleine guérison. Dans notre société, où les soins sont disponibles et relativement standardisés, plusieurs facteurs peuvent être optimisés dans la période précédant ou suivant l'intervention chirurgicale afin de produire les meilleurs résultats possibles. J'ai l'intention de mettre en place plusieurs études appliquant les principes mentionnés ci-dessus dans le cas précis des soins chirurgicaux pédiatriques. Je vais examiner les listes d'attente des enfants en attente de chirurgie à Montréal et quantifier la souffrance accumulée lors des délais. De plus, je souhaite développer un score pour les procédures chirurgicales qui représente le fardeau total que les complications associées à chaque procédure peuvent imposer au patient. Ce score permettra donc de faciliter la prise de décisions conjointes entre les patients, les familles, et les chirurgiens.

L'impact désiré de ces études sera d'identifier des façons pratiques d'améliorer la qualité des soins chirurgicaux au Québec en optimisant l'accès et en utilisant des données quantitatives pour faciliter les décisions thérapeutiques prises conjointement entre patients, familles et chirurgiens. Ceci pourrait entraîner un effet positif non seulement sur la provision des soins chirurgicaux dans cette province, mais aussi sur le budget de santé, en diminuant la charge de chirurgies et de complications évitables. Je crois que ceci mènera à une meilleure santé de tous les enfants ayant besoin d'une opération au Québec, un acquis important pour la société au complet.