Inflammation durant la grossesse: Traiter le placenta pour protéger le nouveau-né

 

Sylvie Girard

Centre de recherche du CHU Ste-Justine

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

 

La présence d'inflammation incontrôlée durant la grossesse à des effets dévastateurs sur le fœtus, augmentant les chances d'accouchement prématuré et diminuant le poids du bébé à la naissance. Ces pathologies de la grossesse augmentent considérablement le risque d'effets négatifs à long terme chez le nouveau-né, dont la présence de dommages cérébraux. Un mauvais fonctionnement du placenta, organe central au développement fœtal, est aussi relié aux grossesses pathologiques et est fortement associé à la présence d'inflammation. Bien que les infections soient connues pour induire l'inflammation, une grande proportion de grossesses pathologiques démontre des signes d'inflammation sans infection détectable. Les alarmines, médiateurs inflammatoires contenus dans chaque cellule du corps et relâchés à la suite d'un stress, sont une autre source potentielle d'inflammation.

Nous avons récemment démontré l'augmentation de plusieurs alarmines dans la circulation maternelle de grossesses pathologiques de même que leurs effets négatifs sur le fonctionnement du placenta. Il n'y a actuellement aucune méthode pour détecter durant la grossesse, et sans risque, un environnement sous-optimal pour le fœtus (c.-à-d. inflammation et/ou mauvais fonctionnement du placenta) limitant la possibilité d'administration de traitements durant la grossesse.

De plus, les mécanismes qui relient l'inflammation aux effets néfastes sur le fœtus sont encore méconnus, ajoutant aux difficultés thérapeutiques. En se basant sur ces informations, mes travaux sont dédiés à l'obtention d'une meilleure compréhension des mécanismes reliant inflammation durant la grossesse, le mauvais fonctionnement du placenta et les pathologies fœtales; ce qui facilitera le développement de nouvelles stratégies diagnostique et thérapeutique pour protéger le placenta et ainsi le fœtus et minimiser les effets négatifs à long terme sur le développement de l'enfant.