Imagerie multimodale de la myéline pour explorer l'axe coeur-cerveau

 

Nikola Stikov

Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal

 

Domaine :  neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2017-2018

Le cerveau et le cœur sont des acteurs clés dans le corps humain, mais il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont ils interagissent. La littérature scientifique suggère une forte association entre le dysfonctionnement cardiovasculaire et la microstructure du cerveau, comme des micro-saignements et des lésions de la matière blanche. Une meilleure compréhension de l'axe cœur-cerveau facilitera la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires qui affectent la santé cérébrale.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une modalité d'imagerie puissante qui est très prometteuse pour caractériser la microstructure des tissus cérébraux. Cependant, sa résolution est encore insuffisante pour capturer les caractéristiques de microstructure d'intérêt, amenant les chercheurs à utiliser des modèles biophysiques sophistiqués pour déduire des informations sur la microstructure. Dans mes premières années en tant qu'investigateur principal, je prévois d'explorer la précision inhérente de l'imagerie de la microstructure du cerveau et les limites imposées par l'IRM. Mon approche sera validée dans les modèles de souris, et appliquée à l'étude de la fibrillation auriculaire et son effet sur la matière blanche.

Il est estimé que 90% de la population canadienne souffre d'au moins un facteur de risque cardio-vasculaire. Nous sommes encore dans les premières étapes de l'étude de la connexion entre le cœur et le cerveau, et l'imagerie non-invasive de la microstructure du cerveau chez les patients cardiovasculaires est une approche prometteuse pour la caractérisation de l'axe cœur-cerveau.

Ce projet aura trois retombées principales pour le Canada: 1) Une amélioration de la compréhension de l'axe cœur-cerveau au cours du vieillissement, de la maladie et du traitement; 2) la formation de personnel hautement qualifié à l'interface entre la technologie et la recherche médicale; 3) l'innovation et la propriété intellectuelle à travers la construction d'une infrastructure unique compatible avec les IRM cliniques.