Imagerie in-vivo de la croissance dynamique des axones myélinisés chez le poisson zébré

 

Jenea Bin

University of Edinburgh

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme : Formation postdoctorale (CITOYENS CANADIENS DOMICILIÉS AU QUÉBEC OU QUÉBÉCOIS)

Concours 2017-2018

Partenaire:

Société canadienne de la sclérose en plaques

Les neurones sont les cellules fonctionnelles du cerveau. Ils sont connectés entre eux et communiquent en un réseau complexe. Pour que cette communication soit efficace, il est important que l'axone, la partie du neurone qui transmet les signaux, soit isolée par une membrane appelée myéline. La sclérose en plaque est une maladie neurodégénérative caractérisée par la dégradation de cette couche de myéline autour des axones. Malgré la régénération de certaines d'entre elles, la myéline nouvellement formée est plus fine que celle d'origine, et plusieurs axones en resteront dépourvus, ce qui altère la communication entre neurones. Il existe une corrélation entre le diamètre de l'axone, l'épaisseur et le nombre de ses gaines de myéline, mais les mécanismes qui régulent ces évènements ne sont pas encore connus.

Le but de mon projet est de déterminer les mécanismes qui régulent le diamètre des axones dans le cerveau et la moelle épinière, ainsi que les effets du changement de diamètre d'un axone sur la longueur et l'épaisseur de la myéline qui le recouvre. Pour ce faire, j'utiliserais de la microscopie à haute résolution pour imager de manière non-invasive le développement d'axones et de gaine de myéline dans les larves transparentes de poisson zébré. De manière plus spécifique, je vais analyser comment des changements du réseau neuronal affectent la croissance du diamètre des axones et leur myélinisation, ainsi que les effets sur la myéline quand la croissance du diamètre de l'axone est interrompue. Ces travaux contribueront à approfondir nos connaissances sur les mécanismes fondamentaux du développement des axones et de la myéline. Et ils pourront se révéler d'une grande aide dans l'étude des altérations de gaines de myéline observes dans le les maladies neurodégénératives telles que la sclérose en plaque.