Identification de nouvelles cibles thérapeutiques pour corriger le remodelage vasculaire associé à l'hypertension artérielle pulmonaire

 

Olivier Boucherat

Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

L'Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) survient lorsque les artères qui amènent le sang du cœur aux poumons sont bloquées par un rétrécissement de la paroi artérielle, conséquence d'une multiplication incontrôlée et d'une résistance à la mort des cellules résidentes. Suite à l'obstruction progressive des artères pulmonaires, la pression augmente, et à la longue, le cœur n'arrive plus à fonctionner normalement en raison de la surcharge qui lui est imposée conduisant à une insuffisance cardiaque. En dépit d'important progrès dans la compréhension des mécanismes menant au rétrécissement de la paroi artérielle et dans la prise en charge des patients, l'affection reste incurable. L'identification de cibles et la validation pré-clinique d'outils thérapeutiques adaptés constituent donc un enjeu majeur pour la recherche cardio-respiratoire.

Mon programme de recherche s'inscrit dans cette optique. Il a été démontré que bien qu'exposées à de nombreux stress qui normalement compromettent la viabilité de la cellule, les cellules HTAP présentent une survie et prolifération excessives. Le présent programme de recherche repose sur l'hypothèse selon laquelle les cellules en HTAP ont développé divers mécanismes de défense visant à minimiser les dommages leur permettant ainsi de survivre et de se multiplier en conditions défavorables.

Par une approche translationnelle utilisant des tissus et cellules provenant de patients sains et HTAP, des modèles animaux mimant la pathologie, des souris génétiquement modifiées et des outils moléculaires et pharmacologiques, mon projet de recherche a pour but de démontrer que 1) divers facteurs sont augmentés ou réorganisés au sein de la cellule afin de faire face au stress et 2) leur inhibition spécifique améliore l'HTAP dans divers modèles animaux. Ultimement, la réalisation de ce programme de recherche permettra de mieux comprendre la maladie et d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour des essais visant à améliorer le devenir des patients atteints d'HTAP.