Identification de nouveaux mécanismes moléculaires impliqués dans les leucémies myéloïde aiguë en pédiatrie

 

Brian Wilhelm

Institut de recherche en immunovirologie et cancérologie (IRIC)

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Les leucémies représentent un tiers de tous les cancers diagnostiqués chez les enfants au Canada, et si des progrès ont été réalisés dans le traitement de la majorité de ces leucémies, la leucémie myéloïde aiguë (LMA) demeure une exception, montrant des résultats particulièrement décevants avec une guérison chez seulement environ la moitié des patients. Comme l'âge moyen d'apparition de la LMA est de 63 ans, les cas de LMA pédiatrique sont rares et cela suggère que certaines mutations conduisant à une susceptibilité accrue aux LMA pourraient avoir été héritées dans ces cas. L'hypothèse de ce projet est que ces mutations héréditaires, en combinaison avec d'autres mutations spécifiques aux tumeurs, pourraient permettre le développement atypique de LMA chez les enfants. Les technologies de séquençage d'ADN de nouvelle génération (SNG) très performantes permettent maintenant le séquençage de génomes individuels de patients afin d'identifier les mutations présentes dans leurs gènes

Ce projet utilisera les SNG pour examiner les séquences d'ADN des tumeurs ainsi que l'ADN normal des patients pour identifier des mutations spécifiques aux tumeurs et de nouvelles variations de séquences somatiques. L'ADN des parents du patient sera aussi examiné pour la présence des mêmes nouvelles variations de séquences somatiques et avec des données provenant de puces à ADN sur la variation du nombre de copies héritées (VNC) permettra de déterminer si des changements génétiques héréditaires peuvent jouer un rôle dans le développement de la maladie. Ayant déjà validé l'utilisation des SNG pour identifier des mutations dans des échantillons de LMA adultes, le projet proposé s'appuiera sur ce succès établi, tout en offrant un nouvel aperçu précieux sur la biologie de cette maladie chez les enfants. Ces nouvelles connaissances permettront de développer de nouveaux traitements basés sur une meilleure compréhension de la maladie.