Favoriser l'accès approprié et en temps opportun aux services spécialisés d'orthopédie

 

Marie Beauséjour

Centre hospitalier universitaire Sainte Justine

 

Domaine : services de santé

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

L'accès à des soins spécialisés d'orthopédie n'est pas optimal au Canada. On déplore de longs temps d'attente pour les patients, un manque de coordination entre la première ligne et les soins spécialisés et des coûts élevés.  

La programmation de recherche vise l'amélioration de l'accès aux soins spécialisés d'orthopédie selon deux approches : 1) l'élaboration de nouveaux modèles de gestion des demandes de consultation reçues en soins spécialisés; 2) l'évaluation d'outils d'aide à la décision de référer pour les médecins de la première ligne.

On propose d'abord un nouveau modèle d'organisation des services qui inclura des mécanismes de triage et de priorisation des patients, l'implication d'une équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé, ainsi que de la formation aux médecins de la première ligne qui réfèrent dans les cliniques. Ce nouveau modèle sera ensuite implanté à Montréal et testé afin de voir s'il permet d'offrir des soins appropriés selon les besoins des patients et de leur apporter satisfaction.  Un autre projet analyse le fonctionnement des Centres de répartition des demandes de services (CRDS) en orthopédie. Les CRDS ont été implantés partout au Québec dans la suite de la Loi 20 sur la Santé et les Services sociaux. Ils servent de relais régionaux pour recevoir les demandes de consultation en soins spécialisés et donner les rendez-vous aux patients dans leur région et selon leur niveau de priorisation. Ces centres rencontrent des difficultés d'implantation que le projet vise à comprendre afin de les améliorer.

Enfin, un nouvel instrument pour détecter les premiers signes d'une scoliose et aider les médecins de la première ligne à décider de la pertinence de référer un jeune patient pour une scoliose suspectée sera validé. L'objectif est de démontrer que cet instrument est fiable et conduit à une décision valide pour référer les patients en temps opportun en orthopédie.