Facteurs de risque de présenter une fatigue persistante et invalidante à la suite d'un traumatisme craniocérébral modéré à sévère

 

Nadia  Gosselin

CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - Volet 1

Concours 2017-2018

Environ 60% des individus qui ont subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré à sévère vont présenter une fatigue importante qui persistera au cours des années. Cette fatigue est invalidante, elle empêcherait le retour au travail ou aux études dans 50% des cas, elle rend difficile l'accomplissement des tâches au quotidien et elle augmente le fardeau pour les proches. Les coûts directs et indirects liés à la fatigue post-TCC sont donc énormes. Ce ne sont pas toutes les personnes avec un TCC qui vont développer une fatigue persistante et invalidante.

Toutefois, nous sommes incapables de prédire qui sont les patients à risque de présenter une fatigue importante à long-terme. Identifier ces patients à risque permettrait l'implantation de protocole d'intervention précoce pour prévenir la fatigue, une meilleure utilisation des ressources et une plus grande efficience dans les traitements. Ce projet vise à identifier, dès la phase aiguë d'un TCC modéré à sévère, les individus à risque de développer une fatigue persistante et invalidante. Pour y parvenir, les variables cliniques liés au TCC, les particularités de la blessure cérébrale en neuroimagerie et l'absence de cycle veille-sommeil de 24h seront mesurés dans la phase d'hospitalisation dans un centre tertiaire de traumatologie. La capacité de ces variables à prédire la fatigue à 12 mois post-TCC sera évaluée.

Une identification précoce des patients à risque de présenter de la fatigue permettra le développement d'outils diagnostiques et d'interventions ciblées dès la phase aiguë du TCC. Ultimement, ce projet vise à ce que les centres tertiaires de traumatologie et les centres de réadaptation aient des lignes directrices claires pour le dépistage des patients à risque de développer une fatigue invalidante et pour l'intervention précoce.