Facteurs cognitifs trans-diagnostiques et la prévention des troubles extériorisés

 

Natalie Castellanos Ryan

Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs - Junior 1

Concours 2017-2018

Les problèmes extériorisés (PE) durant l'enfance et l'adolescence, tels que les problèmes de comportement, d'opposition, l'inattention et l'hyperactivité, sont répandus, persistants et coûteux pour la société. Les enfants et les adolescents avec des PE sont à risque de décrochage scolaire, de criminalité, et de développer des problèmes de toxicomanie et de santé mentale. Pour réduire ces problèmes, nous avons besoin de comprendre davantage comment les PE sont inter-reliés durant le développement et quels facteurs de risque ils partagent, ceux-ci pouvant être ciblés dans les interventions pour potentiellement prévenir plusieurs PE simultanément.

Des recherches récentes suggèrent que certains fonctions cognitives, liées à l'autorégulation et aux zones frontales du cerveau, semblent être associées à plusieurs PE. Or, on n'en connait peu sur la façon dont ces fonctions cognitives sont associées à des troubles extériorisés à travers le développement et les contextes environnementaux. Ainsi, le programme de recherche proposé vise à mieux comprendre : a) comment les PE et habiletés cognitives sont associés pendant le développement, et b) la façon dont ces associations sont influencées par l'environnement familial.

Ces objectifs sont abordés dans trois projets de recherche: deux études qui suivent les enfants et adolescents sur plusieurs années (une étude suit des adolescents  de 13 à 18 ans et l'étude 2 suit les enfants de 4 à 8 ans) dont une étude d'intervention (étude 3, portant sur un sous-échantillon des enfants de l'étude 2). Ce programme de recherche offre ainsi une opportunité de déterminer quelles habiletés cognitives s'avèrent des facteurs de risque communs à tous les PE, et si ce risque varie durant le développement et selon le milieu familial.

Les résultats permettront d'identifier quelles habiletés cognitives ont un potentiel d'intervention, pour quels enfants et familles, et quand est le meilleur moment d'intervenir.