Facteurs biologiques et environnementaux influençant l'apprentissage et la régulation de la peur

 

Marie-France Marin

CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

La peur assure la survie de l'espèce. Des niveaux déréglés de peur peuvent cependant augmenter la vulnérabilité à certaines psychopathologies, notamment le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Le TSPT est une psychopathologie liée à la mémoire qui émerge d'une surconsolidation de la mémoire traumatique et d'une consolidation déficiente de la mémoire de sécurité. Ce programme vise à examiner les facteurs biologiques et environnementaux qui modulent la formation des mémoires de peur et de sécurité. Le premier axe de recherche étudie le rôle de l'environnement familial sur la transmission intergénérationnelle de la peur. Il a été montré que les enfants dont le parent souffre d'un TSPT sont plus à risque de développer cette psychopathologie.

Conséquemment, il est essentiel d'étudier les processus d'apprentissage au sein de la famille. Nous examinerons comment les enfants apprennent la peur en observant leur parent faire l'expérience d'une tâche de peur. Spécifiquement, nous évaluerons si ce processus diffère selon l'historique de trauma et le diagnostique de TSPT du parent. Le deuxième axe de recherche vise à étudier l'interaction du stress et des hormones sexuelles sur les mémoires de peur et de sécurité. Les études ont démontré que ces facteurs modulent la mémoire, mais leur rôle respectif et leur interaction demeurent peu étudiés dans le contexte de l'apprentissage de la peur et de sa régulation. Nous recruterons des jeunes adultes en santé (hommes, femmes à différents moments de leur cycle menstruel afin de moduler les niveaux d'estradiol (une hormone sexuelle), et femmes prenant des contraceptifs oraux hormonaux). Les participants seront soit 1) exposés à un stresseur avant l'apprentissage de la peur; 2) exposés à un stresseur avant l'apprentissage de sécurité, ou 3) non exposés au stresseur (groupe contrôle). Les résultats de ce programme de recherche aideront à mieux comprendre les mécanismes qui confèrent une vulnérabilité accrue au TSPT.