Évaluation préchirurgicale pour l'épilepsie pédiatrique: localisation de la zone épileptogène par magnétoencéphalographie de l'activité cérébrale spontanée

 

Jeremy Moreau

CUSM-Hôpital neurologique de Montréal

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme : Formation de doctorat

Concours 2016-2017

Partenaire:

Fondation des Étoiles

L'épilepsie touche plus de 10 millions d'enfants; un tiers de ceux nécessitant un traitement n'auront pas leurs crises contrôlées par des médicaments. Un traitement chirurgical des régions du cerveau à l'origine des crises épileptiques peut alors aider ces patients. Une intervention rapide est particulièrement cruciale chez les enfants, car elle est associée à une réduction des troubles cognitifs et développementaux. Plusieurs techniques d'imagerie médicale sont utilisées pour localiser les régions cérébrales affectées. Parmi elles, la magnétoencéphalographie (MEG) est particulièrement prometteuse. La MEG détecte les champs magnétiques très faibles générés par les neurones. De par son excellente résolution temporelle, elle est souvent à même de localiser les régions épileptiques plus précisément que d'autres techniques.

En revanche, la MEG nécessite la détection de motifs épileptiques particuliers et hélas peu fréquents. Garder un jeune patient dans la MEG pendant de longues durées afin de s'assurer d'enregistrer ces évènements électrophysiologiques est irréaliste et coûteux. S'il était possible d'identifier les régions épileptiques en utilisant l'activité cérébrale de fond présente dans tout l'enregistrement MEG, ce problème serait résolu. De premiers essais chez cinq patients adultes démontrent que cette approche pourrait en effet être possible. Cette méthode nécessite cependant d'être vérifiée chez davantage de sujets, dans le cadre d'un approche clinique standard et pour différents types d'épilepsie. Nous proposons d'utiliser la MEG dans l'évaluation préopératoire d'enfants épileptiques à l'Hôpital pour enfants de Montréal.

Notre objectif est de comparer l'approche MEG clinique standard, avec cette méthode émergente et de nouvelles approches qui comparent statistiquement chaque patient à une vaste base de données d'enregistrements MEG de référence. Nous allons étudier les performances respectives de ces méthodes pour différents types d'épilepsies pédiatriques et déterminer celle prédisant le meilleur résultat post-chirurgical.