Évaluation fonctionnelle, radiologique et biologique des nouvelles techniques et technologies en arthroplastie de la hanche

 

Martin Lavigne

Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

 

Domaine : Appareil locomoteur et arthrite

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2012-2013

Au Québec, environ 7 000 prothèses de la hanche et du genou sont implantées par an, représentant un investissement de 94 millions $. Chez le patient <55 ans, le taux d'échec s'élève à 33 % après 15 ans d'implantation. Une reprise chirurgicale devient donc essentielle chez plusieurs jeunes patients, avec un résultat fonctionnel encore moins optimal. Dans ce contexte, les technologies en remplacement de hanche sont en pleine évolution pour permettre un retour optimal au travail et activités sportives, et aussi favoriser une meilleure durabilité de la prothèse. Les techniques chirurgicales, le design des prothèses, les biomatériaux et la réadaptation se raffinent, mais elles sont de plus en plus coûteuses. Il devient donc impératif de s'assurer de l'efficacité de ces nouvelles technologies pour évaluer les bénéfices économiques et cliniques de tels changements sur la pratique courante. Mon programme de recherche se concentre sur l'évaluation clinique fonctionnelle, l'analyse radiologique et les impacts biologiques des nouvelles technologies en arthroplastie de la hanche. Ces recherches nécessitent la poursuite de collaborations avec des kinésiologues, ingénieurs et épidémiologistes. Étant le centre de référence des jeunes patients québécois souffrant de problèmes de hanche, HMR représente l'endroit privilégié pour effectuer ces recherches. Les membres du service d'orthopédie implantent >700 prothèses annuellement et participent activement au recrutement des sujets pour nos études. 

Mes objectifs principaux de recherche visent donc à déterminer la sécurité et l'impact fonctionnel sur les patients des nouvelles techniques ou technologies utilisées pour le remplacement articulaire de la hanche. En particulier, mes travaux étudient la relâche d'ions métalliques à partir de l'implant, la stabilité et la durabilité des implants et mesure l'amélioration clinique, la satisfaction et la qualité de vie des patients ayant subis un remplacement articulaire de la hanche.