Évaluation et caractérisation des expositions professionnelles aux particules nanométriques

 

Maximilien Debia

Institut de la recherche en santé publique de l'Université de Montréal

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme bourses de carrière FRQ - IRSST - Junior 1

Concours 2015-2016

Partenaires

Institut de recherche en santé et sécurité du travail

Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Fonds de recherche du Québec - Société et culture

De nombreux travailleurs québécois sont exposés à des aérosols ultrafins. Les approches classiques d'hygiène du travail utilisées pour évaluer les expositions professionnelles ne sont pas adaptées à l'évaluation de cette fraction ultrafine des aérosols. En effet, plusieurs études suggèrent que la métrique massique n'est pas appropriée pour évaluer les risques des particules nanométriques et que de nouvelles approches doivent être développées. Le programme de recherche proposé permettra de répondre spécifiquement à cette problématique.

Les particules ultrafines générées 1) dans les installations portuaires (poussières métalliques, poussières de grains, poussières de gypse, émanations de moteur diesel (EMD)), dans le domaine de la construction (silice cristalline, EMD), dans le secteur minier (EMD), ainsi que dans le domaine des nanotechnologies (nanocellulose, nantubes de carbones, nanométaux) seront notamment évalués. Les évaluations comprendront des mesures de concentrations numériques, de distributions granulométriques ainsi que différentes méthodes de caractérisation notamment en microscopie électronique. Les interventions permettront également d'évaluer les moyens de prévention en place dans les milieux de travail afin de maîtriser les expositions.

Le développement de nouvelles connaissances par rapport aux particules nanométriques permettra de documenter les expositions professionnelles, de proposer des approches originales d'évaluation et de réduire et de maîtriser les expositions professionnelles.