Étude échographique du développement placentaire précoce pour une meilleure compréhension de la prééclampsie

 

Suzanne Demers

Centre hospitalier universitaire de Québec [CHUQ]

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

La prééclampsie est une complication grave de la grossesse pouvant mener au décès de la femme enceinte et du fœtus. Elle complique 3 à 5% des grossesses et mène au décès de plus de 50,000 femmes annuellement à travers le monde. On ne connaît pas parfaitement l'origine de cette maladie mais on croit qu'elle pourrait être associée au mauvais fonctionnement du placenta dès le début de la grossesse. On sait maintenant que l'aspirine débutée tôt en grossesse permet de prévenir la prééclampsie mais on ne connaît pas son mécanisme d'action et son rôle sur le placenta.

Mon projet vise à étudier et à comprendre le développement du placenta en début de grossesse à l'aide de l'échographie. J'explorerai la croissance et la vascularisation du placenta chez les femmes à risque de prééclampsie et j'évaluerai l'impact de l'aspirine. Pour atteindre ces objectifs, je compte compléter deux projets principaux. Un premier projet visera l'évaluation du placenta par échographie 3D entre la 9e et la 20e semaines de grossesse chez les femmes à risque de prééclampsie. Le deuxième projet impliquera l'étude de plus de 20,000 échographies 3D du placenta réalisées lors de mes recherches précédentes.

Ces deux projets permettront de décrire avec précision la croissance et la vascularisation placentaire attendue en début de grossesse, les différences chez les femmes qui développeront une prééclampsie, et de comprendre l'impact de l'aspirine sur le développement du placenta. Ce programme permettra ultimement d'accroitre nos connaissances sur le développement placentaire en début de grossesse et de comprendre le rôle de celui-ci dans la prééclampsie.