Étude des malformations cérébrales par séquençage de l'exome entier

 

Myriam Srour

Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : génétique humaine

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2015-2016

Les anomalies structurelles du cerveau sont le résultat de perturbations pendant le développement foetal. Les enfants atteints d'anomalies structurelles cérébrales ont souvent des handicaps neurologiques sévères et de l'épilepsie. L'identification de la cause génétique est extrêmement importante car ceci permet un diagnostic spécifique, un traitement médical plus approprié et un conseil génétique précis. En outre, la connaissance de la cause génétique améliore notre compréhension des mécanismes du développement cérébral et aide à développer des traitements. Malheureusement, l'étiologie dans la majorité des anomalies cérébrales demeure inconnue. Récemment, de nouvelles technologies, telles que le séquençage de l'exome entier sont disponibles et permettent l'étude simultanée de l'ensemble des gènes d'une personne.

Mon programme de recherche porte sur l'étude des causes génétiques des anomalies développementales cérébrales par le séquençage de l'exome entier chez trois cohortes de patients:

1. Mouvements en miroir congénitaux une maladie rare où les personnes atteintes n'ont pas la capacité de réaliser un mouvement différent des deux mains : lorsqu'une main bouge, l'autre est «obligée» d'effectuer le même mouvement. J'ai identifié le premier gène connu qui cause des mouvements en miroir, cependant, la cause génétique reste inconnue chez la majorité des atteints.

2. Schizencéphalie : une anomalie cérébrale caractérisée par une fente anormale.

3. Dyplasies corticales focales : des cellules désorganisées et anormales dans le cerveau qui représentent la principale cause d'épilepsie sévère. Beaucoup de personnes atteintes de dysplasies corticales nécessitent une chirurgie pour retirer le tissu cérébral anormal.  En conséquence, l'étude génétique sur le tissu lui-même est possible.

Mon objectif est d'identifier les gènes responsables de ces troubles neurologiques importants, afin d'éclairer les mécanismes sous-jacents et d'améliorer les soins cliniques.  Finalement, l'identification des gènes responsables entrainera le développement de nouveaux traitements ciblés.