Étude de la contribution du système immunitaire dans les maladies neurodégénératives et développement de nouvelles stratégies thérapeutiques

 

Denis Soulet

Centre de recherche du CHU de Québec - CHUL

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2016-2017

Les maladies de Parkinson et d'Huntington sont des maladies neurodégénératives incurables caractérisées par l'apparition de troubles moteurs et cognitifs qui réduisent considérablement la qualité de vie des patients. Ces deux maladies ont comme caractéristiques communes le développement de troubles inflammatoires chroniques affectant la survie des neurones. L'objectif à long terme de mon programme de recherche consiste à mieux comprendre les processus inflammatoires dans ces maladies dans le but de concevoir de nouveaux médicaments pour promouvoir la survie neuronale.

Chez les patients parkinsoniens, l'altération du système nerveux de l'intestin précède les troubles cérébraux et pourrait être à l'origine de la maladie. Ainsi, le premier volet de mon programme vise à mieux comprendre le décours temporel menant à l'inflammation intestinale chez des souris modélisant la maladie. Nous développerons et caractériserons de nouveaux modèles progressifs de la maladie de Parkinson. Notamment, nous génèrerons une nouvelle lignée de souris modifiée génétiquement pour étudier au niveau intestinal les évènements précoces de la maladie et les mécanismes de propagation de la maladie vers le cerveau. Par la suite, nous complèterons nos analyses sur des biopsies de colon de patients.

Le deuxième volet de mon programme de recherche est centré sur le développement de nouvelles thérapies immunomodulatrices pour les maladies de Parkinson et d'Huntington. Pour cela, nous évaluerons le repositionnement thérapeutique de divers médicaments déjà approuvés par Santé Canada pour d'autres usages cliniques. Nous espérons ainsi accélérer la disponibilité de nouveaux médicaments pour les patients parkinsoniens et huntingtoniens. Ainsi, nous testerons l'efficacité neuroprotectrice et anti-inflammatoire de médicaments dans des modèles animaux de la maladie de Parkinson et d'Huntington.