Épidémiologie de la transmission virale : le cas des virus du papillome humain (HPV) transmis périnatalement et des virus d'herpès humain (HHV) transmis par l'entremise des produits sanguins

 

Helen Trottier

Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2014-2015

Ce programme de recherche porte sur l'épidémiologie de la transmission virale et est divisé en 2 thèmes soit : 1) la transmission périnatale des virus du papillome humain (HPV) et 2) la transmission des virus d'herpès humain (HHV), tel que le virus d'Epstein-Barr (EBV), par l'entremise des transfusions.

L'incidence des cancers associés au HPV, tels que les carcinomes squameux, a augmenté chez les enfants au cours des dernières décennies, possiblement due à une augmentation de la prévalence des HPV. Quelques récentes études ont montré que le nouveau-né est exposé périnatalement au HPV malgré que la probabilité de transmission soit inconnue.

Ce programme inclut différents projets qui ont pour but d'étudier les risques et les déterminants de la transmission périnatale du HPV et de la persistance des HPV chez les enfants. Les projets ont aussi pour but d'étudier l'impact de l'infection HPV au niveau du placenta sur les issues de grossesse, et de mieux comprendre la dynamique des anticorps chez la mère et l'enfant. L'étude de la transmission périnatale du HPV est une priorité de recherche dans le domaine du HPV.

Ce programme fournira des données essentielles sur la compréhension de l'histoire naturelle complète du HPV. Par ailleurs, les risques de transmission d'agents infectieux par les transfusions demeurent une problématique importante. Ce programme va également porter sur la sécurité des produits sanguins reliée à la transmission de différents virus de la famille des HHV. Ces virus sont très prévalents chez les donneurs de sang alors qu'ils sont associés à des maladies morbides (voir létales) sur certaines populations telles les greffés qui ont besoin d'un nombre important de transfusion durant la période entourant la greffe.

Les données obtenues vont avoir un apport important dans la prise de décision sur la sécurité des produits sanguins et la prévention des infections.