Engagement des patients dans la recherche organisationnelle en santé : Représentativité des préférences quant à la gestion des troubles cardiovasculaires en première ligne

 

Claudio Del Grande

Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal

 

Domaine : services de santé

Programme : Formation de doctorat

Concours 2017-2018

Partenaire:

Unité SOUTIEN du Québec (Stratégie de recherche axée sur le patient)

Les gouvernements et organismes de financement de la recherche en santé dans plusieurs pays reconnaissent aujourd'hui l'importance d'impliquer les patients dans les différentes étapes des projets scientifiques, parce qu'ils apportent des perspectives uniques et précieuses pouvant augmenter la pertinence et la mise en pratique des connaissances produites. Malheureusement, seul un petit nombre de patients participent actuellement étroitement aux études, et ceux qui sont choisis ont souvent des aptitudes et/ou expériences particulières (formation universitaire, retraités du système de santé, vécu exceptionnel, etc.) qui pourraient faire en sorte que leurs points de vue soient différents de ceux de l'ensemble des patients à qui la recherche s'adresse.

Ce projet vise à étudier les préférences des patients québécois qui sont atteints d'un problème de santé cardiovasculaire en ce qui a trait aux approches de prévention, de suivi et de traitement à privilégier en première ligne, et à comprendre comment ces préférences varient d'une personne à l'autre. Elle utilise des méthodes rigoureuses (qualitatives et quantitatives) qui permettront d'impliquer ouvertement, notamment en ligne (web), un grand nombre de personnes afin de tenir compte d'une mosaïque plus riche de voix.

Les résultats témoigneront de la diversité des préférences des patients sur ce sujet d'importance, et des facteurs qui y sont associés. Ils permettront d'améliorer les façons actuelles d'interagir avec les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires en première ligne, afin de répondre davantage à leurs besoins et intérêts. Les méthodes d'implication des patients employées dans cette étude pourront aussi être utilisées à l'avenir pour identifier et prioriser systématiquement les préférences des patients dans d'autres domaines de soins et pour d'autres problèmes de santé.