Effets de la rosuvastatine sur les marqueurs d'athéromatose subclinique en imagerie et l'inflammation systémique chez les adultes VIH – Un essai clinique contrôlé randomisé: phase pilote

 

Carl Chartrand-Lefebvre

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme recherches en radiologie

Concours 2017-2018

Malgré une suppression virale adéquate par thérapie antirétrovirale, un état inflammatoire persiste chez les patients VIH.  On remarque une incidence croissante des maladies cardiovasculaires chez ceux-ci, notamment l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux.  On pense que la longévité accrue des patients VIH et cet état inflammatoire persistant peuvent expliquer l'incidence de maladies cardiovasculaires. Les statines sont des médicaments servant habituellement à diminuer le cholestérol sanguin.  Ils ont également un effet anti-inflammatoire et permettent de diminuer l'incidence d'événements cardiovasculaires chez les patients non VIH avec cholestérol normal.  

L'étude actuelle vise à évaluer l'effet d'un traitement par statine (rosuvastatine) pendant 2 ans sur la progression de l'athérosclérose des carotides et des coronaires chez des patients VIH, ainsi que les variations associées d'un marqueur d'inflammation, la cytokine IL-32.  L'élastographie permettra une évaluation non invasive des caractéristiques biomécaniques de la paroi des carotides.  Les coronaires et les plaques éventuellement présentes seront évaluées par tomodensitométrie.

Les patients éligibles à l'étude sont des hommes et  femmes séropositifs âgés de ≥ 40 ans, sous traitement antirétroviral, cholestérol sanguin normal et risque cardiovasculaire faible ou modéré. Les participants seront assignés de façon aléatoire au traitement de rosuvastatine versus un placebo.

L'élastographie devrait accroître notre habilité à détecter des anomalies précoces de la paroi artérielle avant l'apparition de la plaque chez l'individu VIH; chez le patient avec plaques, l'imagerie par élastographie et par CT devrait fournir des connaissances en rapport au stress mécanique promouvant la plaque vulnérable, ainsi que sur les marqueurs de  vulnérabilité de cette plaque, respectivement.  La connaissance de la relation des variations de l'IL-32 en rapport à la paroi artérielle « normale » et à l'évolution de la plaque devrait aider à guider la surveillance thérapeutique.