Douleur chronique et maladies mentales : nouvelles technologies pour l'identification et la validation de cibles thérapeutiques par dissection optique

 

Yves De Koninck

Institut universitaire en santé mentale de Québec

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Fonds d'innovation Pfizer-FRQS

Concours 2012-2013

Partenaire

Pfizer Canada

La douleur chronique et les maladies mentales sont des conditions dévastatrices, minant la qualité de vie d'une large part de la population et entrainent d'énormes couts socioéconomiques. Leur traitement demeure inadéquat et les médicaments actuellement disponibles ont une efficacité limitée et présentent de nombreux effets secondaires. Il y a donc un besoin crucial de thérapies nouvelles pour traiter ces conditions.

Toutefois, l'énorme complexité du cerveau représente un défi sérieux pour la recherche de nouveaux traitements des maladies neurologiques. Or, on assiste à une révolution dans le domaine de la recherche sur le cerveau avec l'émergence de l'optogénétique, une nouvelle branche de biotechnologie qui permet d'utiliser la lumière pour observer et contrôler les cellules nerveuses dans le cerveau intact avec une précision sans précédent. Elle permet de tester l'action de nouvelles substances tout en activant spécifiquement des régions du cerveau, ce qui peut améliorer considérablement le processus de découverte du médicament. Toutefois, l'exploitation de cet outil pour la découverte de nouveaux analgésiques nécessite une technologie de fibre-optiques adaptée pour permettre d'amener la lumière de façon précise dans des régions difficiles d'accès du cerveau ou de la moelle épinière.

L'objectif de notre projet est de combler ce manque en adaptant de nouvelles technologies à base de fibres optiques pour produire des systèmes faciles d'utilisation par l'industrie pharmaceutique. Des versions clés en main de ces systèmes seront développées et une démonstration de leur intérêt sera effectuée en étudiant la transmission chimique dans la moelle épinière, où est modulée l'information douloureuse, et dans des régions du cerveau impliquées dans des comportements complexes. Ce projet devrait aboutir à des plateformes innovantes pour accélérer la découverte et l'évaluation de nouveaux médicaments analgésiques et psychotropes.