De la connaissance à l'action : recherche fondamentale et translationnelle sur le sommeil pédiatrique

 

Reut Gruber

Institut universitaire en santé mentale Douglas

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2014-2015

Selon un nombre de données probantes sans cesse croissant, le sommeil a des effets bénéfiques sur l'apprentissage, la mémoire, la santé et la réussite scolaire. À l'inverse, un sommeil inadéquat nuit à tous ces aspects de la vie, aspects qui doivent bien fonctionner pour assurer le développement optimal de toute personne. Pourtant, une proportion considérable d'enfants et d'adolescents ne dorment pas suffisamment.

Les études cliniques donnent fortement à penser qu'un sommeil déficient joue un rôle dans l'apparition et la persistance des maladies infantiles prévalentes qui affectent la santé mentale et physique des enfants et des adolescents. L'utilisation adéquate de ces connaissances peut grandement améliorer le rendement et la santé des jeunes. Cependant, les mécanismes qui sous-tendent de telles associations demeurent flous, et l'application pratique de ces connaissances pour le bien-être des jeunes Canadiens fait défaut à l'heure actuelle. Ce point est important, parce qu'on est probablement en train de passer à côté d'un moyen efficace d'utiliser les données existantes pour améliorer la santé et la réussite des enfants.

Voilà pourquoi ma recherche a pour objectifs de combler ces lacunes en examinant les mécanismes qui se cachent derrière les liens entre le sommeil, d'une part, et la cognition et la santé des jeunes, d'autre part, de même qu'en élaborant une façon d'utiliser ces connaissances pour améliorer la santé et la capacité d'apprentissage des enfants. Je prévois atteindre mes objectifs en menant une série d'études visant à combler les écarts de savoir et d'application de ce savoir concernant l'interaction qui existe entre santé physique et mentale et sommeil des enfants.

La contribution globale de ce projet devrait être une compréhension détaillée des mécanismes qui sous-tendent les liens entre le sommeil et l'apprentissage/mémoire ou l'obésité, ainsi que de l'application pratique de ces connaissances pour assurer une intervention efficace fondée sur des données probantes.