Contrôle transcriptionnel durant le développement du placenta et de l'épiblaste

 

William Pastor

Université McGill

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2019-2020

Les événements qui se produisent pendant les premières étapes du développement humain peuvent avoir un impact sur notre santé pour le restant de nos jours. Étant données des limites pratiques et éthiques, il est très difficile d'étudier les premiers stades du développement humain. Je vais donc utiliser de nouvelles technologies et lignées cellulaires afin d'étudier ces étapes précoces du développement humain.

Je travaille sur deux projets principaux. D'abord, nous allons étudier la méthylation de l'ADN : une modification chimique de l'ADN qui détermine quels gènes sont plus tard activés ou désactivés durant le développement. Nous allons étudier comment l'enzyme responsable de la méthylation est elle-même activée durant les premiers stades du développement humain, afin que le patron approprié de méthylation soit établi durant les premiers jours de la vie. La méthylation de l'ADN est essentielle pour la survie, et de subtils changements dans le patron de méthylation peuvent avoir un impact sur la santé et le comportement, ce qui en fait un problème important et médicalement pertinent à étudier.

Ensuite, nous étudierons le développement du placenta. Celui-ci est essentiel afin de fournir à l'embryon tous les nutriments nécessaires, ainsi que pour guider la progression de la grossesse. Des anomalies dans la placentation peuvent mener à une fausse couche, une naissance prématurée, des anomalies développementales ou une pré-éclampsie. En utilisant des cellules souches provenant du placenta, nous identifierons quels gènes sont importants pour la formation des divers types de cellules qui forment le placenta, et quelles anomalies apparaissent lorsque ces gènes sont perdus. Ceci va nous aider à comprendre comment le développement placentaire peut mal se produire, et comment la modification de l'expression de gènes clés pourrait potentiellement rétablir un développement placentaire normal.

En résumé, nos recherches amélioreront notre compréhension de certaines des étapes les moins bien comprises du développement humain.