Comprendre, prédire et prévenir la programmation foetale de l'obésité infantile par l'épigénétique

 

Luigi Bouchard

Université de Sherbrooke

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2019-2020

L'obésité touche 1 enfant sur 4 au Québec. Les enfants obèses sont plus susceptibles de rester obèses à l'âge adulte. Cela augmente leur risque à long terme de développer le diabète et les maladies cardiaques ou de nombreuses autres maladies. Le diabète de grossesse est la condition de santé maternelle la plus fréquente. L'exposition au diabète de grossesse augmente risque des enfants de développer l'obésité.

En conséquence, on soupçonne que la période de la grossesse joue un rôle important dans la « programmation » de l'obésité chez l'enfant, mais nous n'en savons toujours pas beaucoup sur les mécanismes biologiques mis en cause. Des observations scientifiques et médicales suggèrent fortement que les facteurs « épigénétiques » sont importants. Le programme épigénétique agit comme un logiciel qui donne les instructions pour lire l'information génétique.

La santé maternelle – comme dans le cas du diabète de grossesse - influence le développement de l'enfant dans le ventre de sa mère et pourrait donc aussi affecter les marques épigénétiques. Ces changements épigénétiques auraient des effets importants sur la lecture de l'information génétique tout au long de la vie. De tels changements à long terme à des gènes qui contrôlent la prise de poids auraient un impact certain sur le risque de développer l'obésité infantile, par exemple.

Mon programme de recherche a pour objectifs d'identifier les marques épigénétiques qui prédisent le risque d'obésité infantile ainsi que les conditions de grossesse, comme le diabète, qui entraînent ces changements épigénétiques. Enfin, nous utiliserons l'épigénétique pour identifier les femmes les plus à risque de diabète de grossesse afin de les traiter plus rapidement et de prévenir ses conséquences sur la santé des enfants. Notre étude permettra de comprendre les mécanismes biologiques reliant les événements épigénétiques survenant pendant la grossesse et le risque pour les enfants de développer une obésité.