Comprendre les mécanismes neuroplastiques de la mémoire procédurale pour améliorer la mobilité

 

Marc Roig Pull

CISSS de Laval

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Le cerveau a la capacité de stocker différents types d'informations. Nous devons par exemple nous rappeler de noms, de lieux et d'événements qui se sont produits dans le passé. Il se peut également que nous devions nous souvenir d'une série de gestes qui doivent être accomplis pour réaliser des activités quotidiennes très simples, telles que marcher ou composer un numéro de téléphone. Cependant, quel que soit le type d'information stockée, la capacité de former des souvenirs dépend de la capacité naturelle du cerveau de se modifier avec l'expérience: la plasticité cérébrale.

Le vieillissement et certains troubles cliniques peuvent nuire à la plasticité cérébrale, ce qui a pour conséquence de diminuer la capacité de stockage de l'information. Il faut comprendre les manières dont l'âge et les maladies affectent la plasticité cérébrale et, conséquemment, la mémoire pour pouvoir concevoir des stratégies visant à prévenir la détérioration de la mémoire, ou même à rétablir les fonctions de la mémoire à la suite d'une lésion cérébrale. Mon programme de recherche examine les effets du vieillissement et des maladies neurologiques sur la plasticité cérébrale et évalue l'efficacité de l'exercice physique pour l'amélioration de la mémoire procédurale.

Ce programme combine une série de techniques scientifiques de pointe pour répondre à des questions telles que: Pourquoi les personnes âgées ont-elles des problèmes de mémoire ? Est-ce qu'un agencement de sommeil et d'exercice pourrait améliorer la mémoire ? L'exercice peut-il améliorer la plasticité cérébrale et accélérer la récupération motrice après une lésion cérébrale ? Le programme aidera à mieux comprendre la façon dont les souvenirs se forment dans le cerveau humain. Ce n'est qu'après avoir obtenu ces réponses que nous pourrons concevoir des stratégies plus efficaces pour améliorer la plasticité cérébrale et la mémoire au sein de différents groupes d'âge et chez les personnes souffrant de divers troubles cliniques.