Cocréation, implantation et exploration des effets d'une intervention par l'activité physique destinée aux usagers des programmes pour les personnes ayant subi un traumatisme cranio-cérébral léger

 

Bonnie Swaine

CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : services de santé

Programme Consortium pour le développement de la recherche en traumatologie / Volet 3

Concours 2019-2020

Ce projet collaboratif implique des décideurs, des chercheurs, des gestionnaires et des professionnels de la santé ainsi qu'une personne ayant eu des symptômes persistants d'une commotion cérébrale. Ce projet vise à contribuer à la pratique fondée sur les données probantes en matière d'utilisation de l'activité physique dans les programmes de réadaptation destinés aux adultes ayant subi une commotion cérébrale. Jusqu'à récemment, le repos prolongé et l'évitement des activités physiques étaient les stratégies recommandées pour la gestion des symptômes d'une commotion cérébrale. Toutefois, les nouveaux guides pour de meilleures pratiques cliniques suggèrent que les personnes qui ont une commotion cérébrale devraient faire de l'activité physique pour mieux gérer leurs symptômes. Les symptômes persistants d'une commotion tels que les maux de tête, les troubles de sommeil ou les troubles émotionnels (irritabilité, anxiété) peuvent nuire aux personnes qui visent à reprendre ses activités qu'elles avaient avant la blessure. Il est donc crucial que ces personnes puissent recevoir des interventions de réadaptation basées sur leurs besoins, les dernières recommandations des nouveaux guides de bonnes pratiques et l'expertise clinique.

Les objectifs de ce projet collaboratif sont, dans un premier temps, de créer un nouveau protocole d'intervention par l'activité physique. Ensuite, d'évaluer sa faisabilité dans un programme spécialisé qui traite les personnes qui ont une commotion cérébrale. Finalement, si le protocole d'intervention par l'activité physique est jugé de bonne qualité et faisable à implanter, ce dernier sera testé pour voir s'il permet de réduire les symptômes qui nuisent à la santé auprès d'une quinzaine d'adultes volontaires.

L'équipe souhaite que la dernière version du protocole d'intervention par l'activité physique puisse aider les fournisseurs de soins de santé du Québec à mieux traiter les adultes qui ont des symptômes d'une commotion cérébrale. Ainsi, ces derniers pourront reprendre plus rapidement les activités qu'ils avaient avant la blessure.