Cartographie des fonctions cérébrales chez les patients atteints de malformation artério-veineuse

 

Donatella Tampieri

CUSM - Hôpital neurologique de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme recherches en radiologie

Concours 2014-2015

Partenaire 

Fondation de l'Association des radiologistes du Québec

Les malformations artério-veineuses (MAVs) sont une condition rare (1 sujet sur 100 000/ année) typiquement congénitale caractérisée par une communication anormale entre artères et veines. Si la MAV est située dans le cerveau, elle comporte un risque élevé de saignement et doit parfois être traitée.

Le Département de Neuroradiologie de l'Hôpital Neurologique de Montréal est un centre de référence pour cette rare pathologie. L'Imagerie par Résonance Magnétique (IRMf) fonctionnelle est une technique largement utilisée pour aider les cliniciens et les chercheurs à localiser les différentes fonctions cérébrales (comme le langage ou le mouvement).

Grâce au rôle très important de cette technique, l'IRMf est utilisée chez les patients atteints de MAV avant tout traitement. Les différentes localisations fonctionnelles dans les cerveaux de ces patients peuvent parfois montrer des résultats inattendus et certaines fonctions peuvent être localisées dans des régions imprévues.

De plus, le signal utilisé en IRMf est dépendant de la circulation sanguine cérébrale, qui est altérée chez les patients avec MAV. En conséquence, il est  difficile d'interpréter correctement les résultats d'IRMf chez les patients avec circulation cérébrale anormale, comme ceux atteints d'une MAV.

Nous proposons d'étudier les patients avec MAV en combinant IRMf et des mesures de perfusion cérébrale, dans le but de mieux comprendre l'influence de la perfusion sur les résultats d'IRMf chez ces patients.

Nous planifions de recruter patients avec MAV et sujets sains, utilisés comme contrôles. Tous les participants devront passer un protocole incluant IRMf et étude de perfusion cérébrale.

Avec cette étude, nous espérons établir dans quelle mesure une perfusion anormale du cerveau peut influencer l'interprétation de l'IRMf. L'acquisition de ces connaissances est cruciale pour permettre une analyse correcte de la localisation des fonctions cérébrales chez les patients avec MAV avant tout traitement.