Caractérisation pathologique et moléculaire des adénocarcinomes pulmonaires multiples synchrones et des patients atteints de DIPNECH

 

Philippe Joubert

Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec [IUCPQ]

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

Le cancer du poumon est la cause de mortalité par cancer la plus fréquente au Canada. Il se présente le plus souvent à un stade avancé, sans possibilité de traitement chirurgical à visée curative. Malheureusement, l'efficacité de la chimiothérapie conventionnelle proposée à ce jour est limitée, avec une survie moyenne à 5 ans de moins de 20%. Par conséquent, le développement de nouvelles modalités thérapeutiques représente un besoin clinique urgent. Au cours des dernières années, l'intérêt marqué pour la caractérisation génétique des tumeurs a mené au développement de la médecine personnalisée. Il est maintenant possible d'adapter le traitement des patients en fonction des altérations génétiques détectées dans le tissu tumoral. Cet engouement pour la génétique tumorale a aussi permis de comprendre l'implication des facteurs génétiques et moléculaires dans le développement de certains cancers. Ces développements majeurs ont permis d'améliorer l'efficacité des traitements, tout en diminuant les effets secondaires associés.

Mon programme de recherche s'intéresse à l'étude du profil génétique de certains cancers pulmonaires peu caractérisés, et pour lesquels les traitements actuels apportent peu de bénéfices. Plus spécifiquement, j'étudie la présence d'altérations génétiques dans les adénocarcinomes pulmonaires multiples synchrones, un soustype fréquent d'adénocarcinome se présentant avec de multiples foyers de tumeur disséminés dans l'arbre respiratoire, et pour lesquels l'approche chirurgicale est souvent impossible en raison de la multiplicité des lésions. Je m'intéresse également à une maladie respiratoire affectant les femmes d'âge moyen et dont la cause et le traitement demeurent inconnus.  Cette condition se caractérise par la prolifération de multiples foyers de tumeurs au niveau des deux poumons et pouvant évoluer en insuffisance respiratoire.

Pour assurer le succès de mon programme de recherche, je miserai sur l'expertise de l'IUCPQ en pathologie et en oncologie pulmonaire, ainsi que sur la richesse et la disponibilité du matériel biologique à notre biobanque.