Cancer de la prostate à haut risque de récidive: carcinome intracanalaire et microspectroscopie Raman

 

Dominique Trudel

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2019-2020

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes canadiens. Lors du diagnostic, les médecins planifient les traitements du cancer de la prostate selon le risque de récidive du patient, les traitements les plus agressifs étant réservés aux hommes à haut risque de récidive. Toutefois, ces estimés ne sont pas toujours justes. Il est impératif de pouvoir bien identifier les hommes à haut risque de récidive pour pouvoir les traiter adéquatement, et éviter les traitements aux hommes qui ont un cancer indolent.

Depuis les quatre dernières années, mon équipe travaille sur le carcinome intracanalaire de la prostate, une variante agressive de cancer de la prostate, et sur la spectroscopie Raman, une méthode nous permettant d'identifier le cancer de la prostate et de prédire son comportement. Nous poursuivrons nos travaux en caractérisant mieux le carcinome intracanalaire de la prostate, notamment en créant un modèle in vitro, le tout nous permettant d'identifier les altérations responsables de la maladies de même que des cibles thérapeutiques. Nous utiliserons aussi la spectroscopie Raman, qui utilise la lumière pour déterminer le contenu d'un tissu, pour prédire la récidive chez les hommes atteints de cancer de la prostate, seule ou en combinaison avec d'autres facteurs pronostiques.

De plus, l'anatomopathologie étant un domaine d'expertise particulier, j'étendrai mon réseau de collaborateurs en travaillant avec une pathologiste de recherche qui rendra mes travaux plus efficaces.