Association des symptômes neuropsychiatriques au schéma de neurodégénérescence et leur précision pour prédire la performance cognitive individuelle

 

Alexandru Hanganu

Université de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2019-2020

La démence est l'une des conséquences les plus dévastatrices du vieillissement. Il y a actuellement 564 000 Canadiens atteints de démence et ce nombre doublera dans 15 ans. La recherche de marqueurs précoces pour la détection de la démence permet une intervention précoce avec des techniques de médication ou de réhabilitation pour maintenir une performance cognitive normale pendant une période plus longue et pour réduire le taux de déclin cognitif.

Mes travaux antérieurs ont identifié des marqueurs cérébraux structurels associés à une déficience cognitive chez des patients atteints de la maladie de Parkinson. Des progrès récents ont montré que les symptômes neuropsychiatriques (SNP) ont un potentiel élevé d'être des marqueurs précoces du déclin cognitif et peuvent même précéder l'apparition de troubles cognitifs cliniquement mesurables.

Le présent programme analysera les données IRM des patients atteints de la maladie de Parkinson et de la maladie d'Alzheimer et identifiera les altérations cérébrales associées au SNP qui ont le plus grand potentiel de prédiction des troubles cognitifs futurs. Dans le second projet, la stimulation magnétique transcrânienne sera utilisée pour mesurer la plasticité corticale, identifier son association avec les profils neuropsychiatriques et comportementaux et prévoir les performances cognitives individuelles.

Ce programme établira des marqueurs d'IRM basés sur des schémas neuropsychiatriques capables de prédire le développement de troubles cognitifs à un stade plus précoce par rapport aux marqueurs actuellement connus. L'algorithme de prédiction sera davantage individualisé en fonction de motifs individuels de plasticité corticale. Cela permettra une détection plus précoce des personnes sujettes à développer une déficience cognitive au fil du temps. Après avoir identifié ces individus, nous pourrons appliquer des techniques de modulations cérébrales afin de maintenir leurs performances cognitives normales plus longtemps.