Anesthesia and Alzheimer's disease pathogenesis

 

Emmanuel Planel

Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université Laval

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

La maladie d'Alzheimer (MA) est la forme de démence la plus répandue. Il n'y a toujours pas de traitement curatif pour la MA, mais même un médicament qui retarderait l'apparition de la maladie pour 5 ou 10 ans aurait un impact socio-économique considérable. Les marqueurs de la MA incluent les plaques amyloïdes, composées de peptide beta-amyloïde (un produit du clivage d'une molécule appelée APP), les dégénérescences neurofibrillaires (DNF), composées de protéine tau agrégée en filaments appariés en hélice, ainsi que de l'inflammation et une réduction du nombre de neurones et de synapses dans plusieurs parties du cerveau. La pathologie tau est importante car elle corrèle avec le degré de déclin cognitif chez les patients atteints de la MA.

On pense que les causes de la MA est mutifactorielles, avec des facteurs environnementaux qui intéragissent avec des susceptibilités génétiques et/ou biologiques pour accélérer la maladie.  Des données récentes suggèrent que l'anesthésie générale pourrait être un tel facteur et exacerberait le développement de la pathologie de la MA. De plus, de nombreuses études ont démontré que les interventions chirurgicales avec anesthésie pouvaient avoir un effet négatif sur les performances cognitives. Dans ce contexte, il est important de bien comprendre, les effets de l'anesthésie et de la chirurgie sur la pathologie de la MA.

Le but de ce projet est donc de clarifier l'impact que différents agents anesthésiques, leur méthodes d'administration et les procédures chirurgicales ont sur le développement de la pathologie dans des modèles murins de MA.