Analyse quantitative de l'épaisseur corticale à l'imagerie par résonance magnétique comme outil diagnostique pour la démence fronto-temporale

 

Simon Ducharme

CUSM - Institut neurologique de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2015-2016

INTRODUCTION: La démence frontotemporale (DFT) décrit un regroupement de maladies dégénératives du cerveau causant des changements de comportements, des anomalies de langage et des pertes cognitives. La DFT est une des démences précoces (<65 ans) les plus communes et elle constitue environ ≈5% de toutes les démences. l'espérance de vie est de 3-10 ans et il n'existe aucun traitement. Les symptômes initiaux sont difficiles à détecter. La neuroimagerie est un outil crucial, mais dans les phases initiales la perte de volume cérébral est souvent trop subtile pour être détectée par les méthodes d'imagerie actuelles. Cela cause des délais diagnostiques inacceptables. Il y a donc un besoin critique pour de meilleures technologies.

OBJECTIFS: L'épaisseur corticale (EC) est une mesure précise de la matière grise corticale (couche externe du cerveau). L'objectif de ce programme est de développer les applications de l'EC pour le diagnostic précoce de la DFT. Notre hypothèse centrale est que l'EC sera un meilleur outil pour le diagnostic et le suivi de la DFT que les méthodes actuelles. Le programme inclut trois projets complémentaires : 1) Fournir une description complète des changements longitudinaux d‘EC en utilisant la plus grande étude existante sur la DFT; 2) Étudier l'EC chez les sujets individuels comme outil diagnostique précoce; 3) Analyser les liens entre la structure du cerveau et les symptômes psychiatriques de la DFT.

PERTINENCE: Ce projet innovateur combine l'accès à une banque de données uniques et des méthodes d'imagerie de pointe. Le principal impact attendu est l'amélioration de la vitesse et de la fiabilité des diagnostics précoces de DFT. Cette recherche contribuera aussi au développement de traitements en fournissant des marqueurs de progression de la maladie basés sur l'imagerie qui pourraient être utilisés dans les futurs essais cliniques.