Améliorer les stratégies de prévention par une meilleure utilisation des données : l'intégration des banques de données existantes pour mieux comprendre les blessures et les facteurs de risque en cause

 

Stephanie Burrows

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : Santé des populations

Programme Chercheurs boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Les blessures sont une des principales causes de décès et d'hospitalisation au Canada. Ce n'est donc pas surprenant que le Programme national de santé publique 2003-2012 fasse de la mise en place de stratégies efficaces pour les prévenir une priorité. Pour bien concevoir une stratégie pour prévenir les blessures, nous devons avoir une idée précise de qui se blesse, quand, où et comment. Nous devons aussi examiner ce qui fait augmenter ou diminuer le nombre de blessures pour mieux cibler nos interventions. Ce projet veut répondre à ces questions en intégrant différentes banques de données statistiques aux données sur la santé. Nous pourrons ainsi faire de meilleures estimations de l'étendue et de la nature du problème à partir de données nouvelles sur les facteurs de risques qui y sont associés.

Le projet se concentrera sur deux problèmes importants de santé publique. Tout d'abord, nous étudierons l'incidence des traumatismes occasionnés par les collisions automobiles à Montréal et nous les mettrons en lien avec des caractéristiques socio-économiques (ex : le niveau de revenu) et des caractéristiques de l'environnement bâti (ex : configuration des rues) dans les quartiers de résidences et sur les sites d'accidents.

Dans un deuxième temps, nous étudierons la nature des blessures d'un groupe d'enfants et de jeunes de partout au Québec sur une période de vingt ans. Nous examinerons comment les caractéristiques familiales, les conditions prénatales et les particularités du quartier peuvent influencer les différents types de blessures qui frappent les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Ce projet permettra d'avoir une compréhension beaucoup plus fine des circonstances et des facteurs de risque. Il fournira ainsi des données précieuses sur lesquelles pourront s'appuyer les politiques et les programmes de prévention des blessures.