Améliorer la fonction et la survie des greffes rénales par la caractérisation de biomarqueurs de dommage vasculaire et le développement d'aides décisionnelles

 

Héloise Cardinal

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2019-2020

La transplantation rénale est le meilleur traitement de l'insuffisance rénale chronique. Malheureusement, la moitié des reins transplantés ne fonctionnent plus 10 ans après la greffe. En plus, le besoin de reins pour la greffe est plus grand que l'offre, ce qui fait qu'on reçoit parfois des offres de reins de donneurs qui pourraient durer moins longtemps. Le but de mon programme de recherche est de développer des nouvelles stratégies pour améliorer la durée de vie des reins transplantés et améliorer la décision d'accepter ou non une offre de rein si le rein offert est à risque de durer moins longtemps.

Pour améliorer la durée de vie des reins greffés, je vais vérifier si des molécules qu'on trouve dans le sang et qui indiquent qu'il y a un dommage dans les vaisseaux sanguins (ApoExo et anti-LG3) peuvent nous aider à identifier les donneurs qui sont à risque d'avoir besoin de dialyse ou une moins bonne récupération après la greffe. Ensuite, je vais vérifier pourquoi les anti-LG3 sont formés chez des patients qui ont de l'insuffisance rénale et si les ApoExo et les anti-LG3 peuvent prédire si le rein va encore bien fonctionner un an après un rejet de greffe. Mon travail pourrait changer les soins aux patients parce que les 2 molécules que j'étudie peuvent être modifiées ou diminuées par des traitements médicaux déjà disponibles.

Pour améliorer la prise de décision lorsqu'un rein est offert, je fais équipe avec des experts en mathématiques et intelligence artificielle à l'Université de Montréal. Ensemble, nous allons utiliser l'intelligence artificielle et de grandes bases de données internationales en greffe rénale pour développer un outil qui va donner aux médecins et aux patients des informations personnalisées qui vont leur permettre de peser les pours et les contres d'accepter ou de refuser une offre de rein.