Améliorer la détection échocardiographique de la cardiotoxicité des traitements anticancéreux

 

François Tournoux

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : Santé circulatoire et respiratoire

Programme : Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2016-2017

Partenaire:

Fondation québécoise cancer du sein du Québec

 

CONTEXTE
Les thérapies anticancéreuses sont plus efficaces mais peuvent conduire à une toxicité cardiaque avec soit une pause ou un arrêt de la chimiothérapie, soit une insuffisance cardiaque. La détection de cette cardiotoxicité est actuellement définie par une diminution de la fonction cardiaque globale, mesurée le plus souvent par échocardiographie. Cette stratégie ne détecte la cardiotoxicité qu'à un stade déjà avancé avec une atteinte parfois irréversible. L'imagerie de déformation ou strain est une méthode plus sensible pour détecter cette cardiotoxicité. Cependant, sa mesure peut varier selon l'équipement utilisé, est impossible chez de nombreux patients et son bénéfice clinique est non démontré.

OBJECTIFS
1) Effectuer la standardisation de l'imagerie strain fournie par différents vendeurs en utilisant un simulateur cardiaque
2) Tester  de nouveaux outils d'imagerie pour détecter la cardiotoxicité, en particulier quand le strain est infaisable.
3) Démontrer le bénéfice clinique de la détection précoce de la cardiotoxicité

METHODES
Le premier projet standardisera différents algorithmes d'imagerie strain par comparaison à une référence (un simulateur cardiaque), standardisation confirmée secondairement chez les patients.
Le deuxième projet montrera que de nouvelles mesures de la fonction cardiaque basées sur l'étude de flux sanguins peuvent se substituer au strain pour détecter la cardiotoxicité.
Enfin, le troisième projet étudiera des femmes en attente de chimiothérapie pour cancer du sein. L'imagerie strain sera comparée à la mesure usuelle de la fonction cardiaque globale dans sa capacité à détecter précocement la cardiotoxicité et par conséquent à préserver la fonction cardiaque.

RÉSULTATS ATTENDUS
Les points forts de ce programme sont de standardiser, d'améliorer l'applicabilité et de confirmer le bénéfice clinique d'une stratégie détectant précocement la cardiotoxicité des chimiothérapies. Des mesures précises et fiables de la fonction cardiaque sont essentielles pour permettre ensuite une recherche sur la prévention et le traitement de cette toxicité.