Améliorer l'accessibilité, l'efficacité et le suivi des pratiques cliniques en autisme

 

Marc Lanovaz

Université de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2019-2020

Au Québec, plus de 1% des enfants d'âge scolaire ont un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Ce trouble est caractérisé par des difficultés au niveau de la communication sociale ainsi que par la présence de comportements répétitifs, inhabituels ou atypiques. Pour favoriser le développement et la participation sociale de ces enfants, les parents, les intervenants et les professionnels doivent leur enseigner des comportements adaptés à leur environnement (ex. : communication, autonomie, habiletés sociales) et réduire les comportements problématiques qui nuisent à leur intégration. Bien que plusieurs traitements non pharmacologiques aient été validés à ces fins, l'accessibilité, l'efficacité et le suivi de ces interventions demeurent des préoccupations qui doivent être approfondies en recherche.

Ma programmation vise à répondre à ce besoin de recherche en évaluant des solutions divisées en trois axes. Le premier axe, prévenir et réduire les comportements problématiques, évalue des solutions technologiques pour améliorer l'accessibilité aux services conçus pour traiter ces comportements en milieu naturel. Le deuxième axe, apprendre, explore comment différentes stratégies d'enseignement et caractéristiques personnelles peuvent influencer l'apprentissage chez les enfants ayant un TSA. Ces projets pourraient optimiser l'efficacité de l'enseignement auprès de ces enfants tout en améliorant l'accessibilité aux services d'intervention précoce. Le troisième axe, soutenir la prise de décisions cliniques, implique la validation d'une méthode de suivi pour les interventions. Cette validation pourrait mettre à la disposition des intervenants et des professionnels une approche plus simple qui augmenterait la rigueur et l'objectivité de leurs décisions cliniques. Ensemble, ces axes de recherche devraient améliorer l'accessibilité, l'efficacité et le suivi des interventions utilisées auprès des enfants ayant un TSA.