Amélioration de la prise en charge de la détresse vitale de l'enfant : bases de données massives en aide à la modélisation de la physiologie respiratoire et à la décision clinique

 

Guillaume Emeriaud

Centre hospitalier universitaire Sainte Justine

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Senior

Concours 2019-2020

Les enfants avec une détresse vitale sont hospitalisés en Unité de Soins Intensifs Pédiatriques. Pour favoriser leur guérison, il est essentiel qu'ils reçoivent en tout temps une prise en charge optimale. Cependant, les équipes traitantes doivent gérer simultanément de multiples patients instables, complexes, avec un personnel limité. Nous pensons que l'intelligence artificielle pourra aider les équipes à prendre en charge ces patients, en utilisant les données enregistrées par les différents moniteurs dans ces unités. Ce programme vise à permettre le développement de systèmes automatisés d'aide à la décision clinique (SAADC) en soins intensifs.

Le programme comporte 3 volets. Dans le volet 1, nous améliorerons la façon dont les données sont enregistrées et nous développerons des techniques automatisées pour faciliter l'utilisation de ces données : prédire les données quand elles sont absentes, supprimer les données fausses, calculer automatiquement des scores importants. Dans le volet 2, nous développerons et testerons dans 2 hôpitaux un SAADC qui vise à améliorer la prise en charge des patients avec un traumatisme crânien grave, pour favoriser leur guérison. Nous créerons aussi un SAADC pour diagnostiquer plus rapidement et facilement certaines complications des transfusions. Dans le volet 3, nous mènerons plusieurs études pour mieux comprendre comment la ventilation artificielle influence la respiration et le fonctionnement du cœur et du cerveau. Cela permettra aux SAADC de mieux prendre les décisions concernant la ventilation.

A la fin de ce programme, nous aurons mis en place les éléments nécessaires et les équipes trans-disciplinaires internationales pour favoriser le déploiement à large échelle des SAADC en soins intensifs. Nous pensons que ces innovations transformeront le fonctionnement de ces unités, et permettront aussi de faire de nouvelles découvertes médicales. Nous espérons que ce programme nous positionnera favorablement pour maintenir notre équipe et le Québec à la pointe de ces évolutions.