Étudiants-chercheurs étoiles Janvier 2018



Daniel Agudelo et Alexis Duringer

Étudiants au doctorat en médecine moléculaire
Université Laval


Publication primée : Marker-free coselection for CRISPR-driven genome editing in human cells

Publiée dans : Nature Methods
 

Résumé

Récemment développé, le système d'édition du génome CRISPR-Cas9 a rapidement été adopté par la communauté scientifique. En permettant d'envisager la correction de gènes dysfonctionnels impliqués dans de nombreuses maladies, ce système apporte de nouveaux espoirs à la thérapie génique. Malgré sa simplicité apparente, la mise en place du système CRISPR demeure une tâche ardue et relativement longue. Cette difficulté est en partie attribuable à l'efficacité variable des différents ARN guides servant à diriger l'enzyme Cas9 vers la séquence d'ADN ciblée. Ainsi, la sélection d'ARN guides actifs, l'identification et l'isolation de cellules possédant les modifications génétiques recherchées est un processus long et dispendieux. Il est donc nécessaire de développer des méthodes versatiles et largement applicables permettant de sélectionner les cellules génétiquement modifiées. Daniel Agudelo, Alexis Duringer et leur équipe ont donc développé une méthode permettant de créer des cellules résistantes à l'ouabaïne (un composé chimique capable d'éliminer des cellules en 48 heures) et contenant la modification génétique souhaitée. Cette technique tire avantage du fait qu'en ciblant simultanément deux gènes différents (soit la résistance à l'ouabaïne et la modification génétique désirée originellement) et en triant grâce à l'ouabaïne celles possédant la première modification, les cellules restantes ont plus de chances de contenir la seconde modification. Cette technique rapide a permis d'augmenter jusqu'à 20 fois la fréquence de la mutation désirée dans différents types cellulaires ainsi que dans les cellules primaires humaines, ce qui pourrait avoir un impact thérapeutique important.