Prévenir des cas d'autisme en traitant l'inflammation pendant la grossesse?



Attention aux infections durant la grossesse! Plusieurs études épidémiologiques les associent, en effet, au trouble autistique chez l'enfant. Certaines bactéries infectant la mère peuvent causer une inflammation du placenta et des dommages cérébraux aux bébés. Qu'en est-il du streptocoque de groupe B, qui affecte fréquemment les femmes enceintes? C'est ce que tente de savoir Marie-Julie Allard, doctorante en neurosciences au Département de pédiatrie de l'Université McGill, dans l'espoir de mieux protéger le fœtus de l'inflammation pendant la grossesse, et de prévenir l'autisme.

Les rats nés de femelles infectées par le streptocoque B présentent des traits autistiques.

Grâce à une bourse du FRQS et de la Fondation des étoiles, l'étudiante-chercheuse a d'abord démontré que les rats nés de femelles infectées par le streptocoque B présentent des traits autistiques – par exemple, une diminution importante du nombre de cris émis lors d'une séparation maternelle en début de vie et une baisse notoire des interactions sociales à un âge juvénile. Fait intéressant, pratiquement juste les mâles possèdent ces caractéristiques, ce qui concorde avec la situation de l'humain, chez qui l'autisme affecte 4 ou 5 garçons pour 1 fille.

La neuroscientifique a constaté par ailleurs un profil inflammatoire distinct chez les ratons mâles exposés au streptocoque B, dont une augmentation de la molécule interleukine-1. Comme il existe des médicaments qui bloquent l'effet inflammatoire de l'interleukine-1, Marie-Julie Allard se demande s'ils seraient efficaces et sécuritaires pour calmer l'inflammation du placenta durant la grossesse. Elle analyse ainsi actuellement la cascade inflammatoire impliquée dans les infections au streptocoque B pendant la gestation. Ces connaissances pourraient déboucher sur une médication combinant antibiotique et anti-inflammatoire pour mieux protéger les bébés de cette bactérie. Actuellement, des antibiotiques traitant l'infection, mais non l'inflammation, sont donnés aux mamans déclarées positives au test du streptocoque B à 35 semaines de grossesse.