Relève étoile Jacques-Genest Avril 2018



Élyse Caron-Beaudoin

Stagiaire postdoctorale en santé environnementale/santé au travail
Université de Montréal


Publication primée : Gestational exposure to volatile organic compounds (VOCs) in Northeastern British Columbia, Canada: A pilot study

Publiée dans : Environment International
 

Résumé

La Peace River Valley, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, est une région d'exploitation intense du gaz naturel par fracturation hydraulique. Les impacts potentiels sur la santé humaine des contaminants comme le benzène, émis lors de l'exploitation du gaz naturel, soulèvent des inquiétudes chez les communautés de la région. Élyse Caron-Beaudoin et son équipe ont évalué l'exposition à ce liquide toxique chez 30 femmes enceintes de la Peace River Valley en mesurant deux métabolites du benzène dans leur urine. Résultat : le niveau urinaire médian d'un métabolite était 3,5 fois plus que ce qui a été mesuré dans la population générale canadienne, et encore plus élevé chez les participantes autochtones. Ces données sont inquiétantes puisque l'exposition prénatale à des composés comme le benzène a été associée à un risque accru de leucémie infantile et une prévalence plus importante de petits poids à la naissance. De plus, une étude récente a démontré que la proximité et la densité des puits de fracturation hydraulique étaient associées à une plus grande prévalence de malformations du tube neural et maladies cardiaques congénitales. Il appert essentiel d'évaluer l'exposition gestationnelle aux contaminants issus de l'exploitation gazière, et ce particulièrement chez les communautés autochtones souffrant déjà d'iniquités sociales et en santé.