Étudiante-chercheuse étoile Octobre 2017



Alexia Ostrolenk

Étudiante au doctorat en psychiatrie
Université de Montréal


Publication primée : Hyperlexia: Systematic review, neurocognitive modelling, and outcome

Publiée dans : Neuroscience & Biobehavioral Reviews
 

Résumé

Alexia Ostrolenk et son équipe ont décidé d'écrire une revue de littérature afin d'établir l'existence d'un lien entre l'hyperlexie et l'autisme. L'hyperlexie est la capacité de certains enfants de lire très tôt sans avoir reçu d'enseignement explicite. Ils ont ainsi trouvé une forte co-occurrence entre l'autisme et l'hyperlexie, avec 84 % des cas publiés d'hyperlexie étant considérés autistes, et de 6 à 21 % des enfants autistes présentant un profil hyperlexique. Auparavant considérée comme rare, l'hyperlexie semble en fait relativement commune chez les autistes. De plus, la plupart de ces enfants ont commencé à lire avant l'âge de 5 ans, et surtout avant de parler. Les étapes de leur développement ne suivent donc pas l'ordre attendu pour des enfants typiques. Ces résultats indiquent que l'autisme n'est pas seulement fait de déficits, mais aussi de forces exceptionnelles qui devraient être reconnues et encouragées.