Étudiante-chercheuse étoile Août 2013



Mihaela Robu

Étudiante au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire
Université Laval


Publication primée : Role of poly(ADP-ribose) polymerase-1 in the removal of UV-induced DNA lesions by nucleotide excision repair

Publiée dans : Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 110(5), 1658-63.
 

Résumé

« L'incidence des cancers de la peau causés par les rayons ultraviolets (UV) est équivalente à celle de tous les autres cancers combinés. Il est donc très important de comprendre leurs causes pour pouvoir limiter leur apparition et faciliter leur traitement. Dans cette étude, je démontre le rôle totalement nouveau de la PARP-1, une des enzymes activée par les dommages induits à l'ADN par les UV, dans la réparation par excision des nucléotides (NER), la seule voie de réparation dans laquelle le rôle de la PARP-1 n'était pas encore connu. Mes résultats montrent que l'inhibition de l'activité (ou la déplétion) de cette enzyme ralentit radicalement la réparation des dommages suscités par la NER. Comprendre un tel mécanisme d'action, si capital dans le développement de thérapies contre le cancer de la peau, donnera lieu à de nombreuses applications médicales. »

Chacun d'entre nous étant exposé aux UV, il devient primordial de mieux comprendre aux niveaux cellulaire et moléculaire comment prévenir les cancers de la peau. En démontrant le rôle que joue la PARP-1 dans la réparation des dommages induits par les UV et empêchant ainsi les cellules de devenir cancéreuses, les travaux de Mihaela Robu permettent d'ouvrir une nouvelle voie thérapeutique pour les patients. On pourrait, par exemple, ajouter dans les crèmes solaires des molécules qui stimulent l'activité de la PARP-1 afin de mieux protéger les cellules de la peau. À l'inverse, on pourrait recourir à des inhibiteurs de cette protéine pour empêcher la réparation des dommages à l'ADN des cellules cancéreuses et ainsi améliorer l'efficacité des traitements contre le cancer.