Étudiant-chercheur étoile Novembre 2015



Philippe Morquette

Étudiant au doctorat en neurosciences
Université de Montréal


Publication primée : An astrocyte-dependent mechanism for neuronal rhythmogenesis

Publiée dans : Nature Neuroscience
 

Résumé

Philippe Morquette et son équipe ont concentré leur recherche sur des cellules souvent négligées : les cellules gliales, aussi appelées glies. Ces cellules forment l'environnement des neurones : elles protègent le neurone qu'elles entourent et assurent le maintien de l'homéostasie. L'étude démontre que la glie peut diminuer la concentration du calcium extracellulaire en sécrétant la protéine S100B. Ce faisant, la glie change activement le mode de décharge des neurones avoisinants, de tonique à rythmique. Dans le domaine des neurosciences, cette étude contribue à l'avancement des connaissances non seulement en confirmant le rôle de la glie dans l'encodage nerveux, mais aussi en décrivant un mécanisme complètement inédit d'interaction neurone/glie centrée sur la protéine gliale S100B. Les découvertes présentées dans cette publication ont le potentiel de mener à de nouvelles cibles thérapeutiques à long terme. En effet, les décharges neuronales rythmiques semblables à celles étudiées sont retrouvées dans plusieurs pathologies, dont la maladie de Parkinson et l'épilepsie survenant à la suite d'un accident vasculaire cérébral.