Étudiant-chercheur étoile Mars 2015



Robert Bonin

Stagiaire postdoctoral en neurosciences cellulaires et moléculaires
Université Laval et CRIUSMQ


Publication primée A Spinal Analogue of Memory Reconsolidation Enables Reversal of Hyperalgesia

Publiée dans Nature Neuroscience
 

Résumé

« La douleur chronique est l'une des plus importantes causes d'invalidité : elle touche plus de 20 % de la population mondiale et est directement liée à la dépression et plusieurs autres troubles mentaux. Cette statistique demeure élevée malgré toutes les percées de la médecine moderne, ce qui s'explique en partie par la complexité des changements dans les mécanismes de transmission des signaux de la douleur qui sous-tendent la douleur chronique. Par conséquent, la plupart des traitements actuels visent à abaisser l'activité neuronale et à soulager la douleur plutôt qu'à s'attaquer à la racine du problème. Cette étude met en lumière un nouveau mécanisme par lequel la douleur chronique peut être directement modulée. Or, ce mécanisme partage d'importantes similitudes avec ceux qui sont impliquées dans la mémoire, ce qui remet en perspective notre compréhension même de la régulation de la plasticité du système nerveux central.

L'article jette un nouvel éclairage sur le rôle de la neuroplasticité dans le traitement sensoriel normal et dysfonctionnel. Robert Bonin démontre que la sensibilisation à la douleur au niveau spinal peut passer par un processus semblable à celui de la reconsolidation de la mémoire, au cours duquel il est possible de réactiver un souvenir afin de le rendre instable et de l'effacer. De fait, M. Bonin démontre que l'hyperalgésie peut être effacée au niveau de la moelle épinière après sa réactivation, un phénomène jusqu'alors inconnu. Ces résultats nous permettent aujourd'hui de mieux comprendre les mécanismes de plasticité sensorielle et nous permettront d'élaborer de meilleures stratégies d‘intervention thérapeutiques visant à éliminer la douleur chronique en s'attaquant à ses causes premières. Ce projet de grande envergure a été salué par Nature Reviews Neuroscience, Radio-Canada, ScienceDaily, Medical Xpress et NOVA Next, du réseau PBS.