Étudiant-chercheur étoile Mars 2014


Mark Verway, étudiant-chercheur étoile, FRQS

Mark Verway

Étudiant au doctorat en physiologie
Université McGill


Publication primée : Vitamin D Induces Interleukin-1β Expression: Paracrine Macrophage Epithelial Signaling Controls M. tuberculosis Infection

Publiée dans : PLOS Pathogens, vol. 9, no 6, 2013, e1003407.
 

Résumé

« Bien que des essais cliniques aient établi que la vitamine D ne présente aucun avantage pour le traitement clinique de la tuberculose active, il existe une forte corrélation entre la carence en cette vitamine et la première apparition des symptômes de la maladie clinique. Dans le cadre de ces travaux, j'ai grandement approfondi les mécanismes moléculaires par lesquels la vitamine D peut influencer l'expression génique d'un macrophage infecté par M. tuberculosis. Après avoir mis au point un nouveau système de coculture, j'ai également pu démontrer que les cellules épithéliales pulmonaires jouent un rôle important dans le contrôle de la prolifération bactérienne. D'autres chercheurs du domaine pourront éventuellement créer une alvéole artificielle dans le but d'améliorer notre compréhension des phénomènes survenant durant les premières phases de l'infection. »

Bien que la tuberculose soit curable, elle affecte le tiers de la population mondiale. Les travaux de Mark Verway, qui modélisent les effets de la vitamine D au tout début de l'infection, approfondissent les mécanismes par lesquels la supplémentation en vitamine D pourrait être utilisée pour prévenir l'apparition de la maladie. Un tel programme de prophylaxie serait de toute évidence bénéfique pour les patients. Si ce traitement s'avérait efficace, il engendrerait également d'importantes économies pour le système de santé; en effet, le traitement d'un seul patient tuberculeux coûte environ 20 000 $ au gouvernement du Québec, tandis que la vitamine D ne coûte que quelques sous par dose.