Étudiant-chercheur étoile Février 2014


Ruifeng Cao, étudiant-chercheur étoile, FRQS

Ruifeng Cao

Boursier postdoctoral en biochimie
Université McGill


Publication primée : Translational control of entrainment and synchrony of the suprachiasmatic circadian clock by mTOR/4E-BP1 signaling

Publiée dans : Neuron, vol. 79, no 4, 2013, p. 712-724.
 

Résumé

« Chez les mammifères, la présence d'une "horloge interne" dans le cerveau détermine les cycles quotidiens d'éveil et de sommeil, l'alimentation, le métabolisme ainsi que de nombreux autres processus essentiels. Le fonctionnement interne de cette horloge est toutefois complexe, et les processus moléculaires sous-jacents avaient jusqu'ici échappé aux scientifiques. Dans le cadre de cette étude, j'ai découvert une nouvelle façon d'améliorer le fonctionnement de l'horloge interne au moyen de manipulations génétiques, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux traitements des troubles associés à son dérèglement. Mes résultats suggèrent que la diminution de l'activité d'un répresseur particulier pourrait améliorer sensiblement le fonctionnement de l'horloge. Le criblage à grande échelle de petits composés ciblant ce répresseur pourrait ultérieurement favoriser la découverte de "toniques" de l'horloge interne. »

Les travaux de Ruifeng Cao aident à comprendre les mécanismes moléculaires des horloges internes, ce qui pourrait faciliter la mise au point de médicaments visant à réguler les cycles qu'elles régissent. Plus nous en saurons sur ces mécanismes, mieux nous pourrons résoudre les problèmes associés aux dérèglements de notre horloge interne. Un meilleur fonctionnement de cette dernière pourrait également améliorer de nombreux processus physiologiques, notamment ceux associés au vieillissement. En outre, ces travaux pourraient permettre la mise au point de traitements contre les problèmes causés par le dérèglement de l'horloge interne, dont le décalage horaire, les troubles liés au travail par quarts et les affections chroniques comme la dépression et la maladie de Parkinson.