Mot du directeur scientifique



18 décembre 2017

Il s'est écoulé à peine trois mois depuis mon entrée en poste et j'ai déjà pu constater l'effervescence qui règne au sein du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et des Fonds de recherche du Québec (FRQ) en général. J'ai profité des premiers jours pour rencontrer individuellement chaque membre qui compose l'équipe exceptionnelle avec laquelle j'ai le bonheur de travailler. L'automne a été chargé, rempli de défis des plus motivants.

J'ai la chance d'arriver à ce poste au moment où le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation vient de consentir d'importants réinvestissements en recherche dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation et de la Stratégie québécoise des sciences de la vie. Ce financement servira à augmenter le soutien à la relève, à relever les grands défis de société identifiés par les FRQ, à développer notre capacité de recherche et à améliorer l'aide au transfert des connaissances. Nous voulons stimuler de nouveaux développements, mais nous voulons aussi renforcer nos structures actuelles de soutien à la recherche, dont les réseaux, les centres et les instituts. Nous sommes ainsi en pleine consultation actuellement avec les différents acteurs du secteur pour mener à bien l'actualisation du programme des centres et instituts de recherche. Nous poursuivons en parallèle le travail avec nos partenaires pour soutenir encore davantage l'excellence de la recherche au Québec. À cet effet, notons que l'Oncopole vient de lancer son premier programme de subventions pour appuyer la recherche sur le cancer.

Avec des membres de mon équipe, j'ai entamé la tournée des universités et des centres de recherche afin de bien connaître les forces et les besoins de ces milieux. Ces visites sont très enrichissantes et j'ai l'intention de les poursuivre au cours de l'année qui vient.

J'ai aussi participé à ma première mission à Boston et à New York avec le scientifique en chef, Rémi Quirion, et mes collègues de la direction scientifique, soit Maryse Lassonde, directrice scientifique du Fonds Nature et technologies, et Louise Poissant, directrice scientifique du Fonds Société et culture. Nous avons eu ainsi l'occasion de constater à quel point l'excellence des chercheurs et chercheuses du Québec est reconnue dans les plus grandes institutions scientifiques internationales et de prendre note d'importantes perspectives de collaboration avec nos voisins américains.

Par ailleurs, des activités auxquelles j'ai participé au Parlement de Québec m'ont fait réaliser à quel point les différents acteurs du milieu politique s'intéressent à la recherche et tiennent à être tenus informés des avancées scientifiques de façon à mieux orienter leurs décisions.

Les FRQ travaillent au développement de leurs plans stratégiques 2018-2022. Tout en respectant leurs spécificités, les équipes des trois Fonds s'efforcent d'harmoniser leurs objectifs dans le but de faciliter l'intersectorialité en recherche.

Je suis très heureux de relever ces défis avec l'ensemble de la communauté scientifique ainsi qu'avec nos partenaires et de participer au développement de la recherche au Québec.

En terminant, je vous souhaite à tous et à toutes un très joyeux temps des Fêtes. Au plaisir de travailler avec vous en 2018!
 

Serge Marchand