Mot du directeur scientifique



19 janvier 2017

À l'orée de 2017, au nom de tous les membres de la direction scientifique du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et en mon nom propre, je vous souhaite une excellente nouvelle année, productive et porteuse de défis nouveaux.

Après un automne fertile en consultations diverses sur l'avenir de la recherche et de l'innovation au Québec et au Canada, nous poursuivrons nos interventions dans le cadre du développement de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation, qui devrait être dévoilée avant l'été. Également, nous suivrons avec grande vigilance les annonces découlant du travail du comité d'examen de soutien fédéral aux sciences ainsi que de la consultation sur le développement d'une politique d'innovation canadienne. Cet alignement optimal des orientations canadiennes et québécoises en matière de recherche et d'innovation est de bon augure et sous-tend nos efforts visant une augmentation des ressources pour les Fonds de recherche du Québec.

Nous commençons un nouveau cycle de réflexion et de consultation stratégiques. À cet effet, nous reprendrons les visites des campus universitaires amorcées à l'automne 2016. Ces visites sont l'occasion d'échange d'informations et d'exploration de pistes de développement futures avec les communautés scientifiques. Par ailleurs, le  programme modernisé des réseaux thématiques, lancé récemment, apportera un nouveau dynamisme à ces regroupements scientifiques en y valorisant de façon encore plus soutenue la dimension internationale. Enfin, nous intensifierons nos échanges avec les centres et instituts de recherche dans le contexte de la réforme du système de santé et de services sociaux, qui évolue rapidement.

Le FRQS et la firme biopharmaceutique Merck Canada Inc. annonceront sous peu la mise en place de l'Oncopole, un nouveau modèle de consolidation et de développement concertés de la recherche. Ce projet permettra d'augmenter la cohérence sur le plan des activités de recherche en oncologie, accélérera les efforts de commercialisation et facilitera la traduction des résultats de recherches dans les pratiques cliniques.

Enfin, le FRQS poursuivra ses activités d'échanges avec les autres provinces à travers l'Alliance canadienne des organismes provinciaux de la recherche en santé (NAPHRO) ainsi qu'avec ses partenaires internationaux.